les idées qui font des petits!

Articles tagués ‘action citoyenne’

Démocratie et transition soutenable : quatre leviers pour initier le changement.

Saurons-nous anticiper les mesures nécessaires pour initier à temps le changement qui s’impose à nous ? Chacun semble pétrifié face à l’ampleur de la tâche. La peur est mauvaise conseillère et nous fige. Quelle stratégie adopter ?

J’identifie une chaîne de « conscientisation » qui comporte quatre leviers qui doivent être activités dans un ordre chronologique afin d’initier un changement durable.

Premièrement, il nous faut accepter que  le « business as usual » n’est pas une option.

Deuxièmement, il nous faut accepter la nécessité de changer, ce qui exige une disposition à accepter des changements structurels dans nos vies.

Troisièmement, il nous faut accepter que si les problèmes sont connus, que personnes ne peut prétendre connaître avoir toutes les réponses. De nombreux efforts sont encore à fournir dans ce domaine.

Quatrièmement, il ne faut pas prendre cette incertitude comme prétexte pour ne pas commencer à amorcer un changement, individuel et collectif.

Alors seulement un politicien pourra tenir un discours visant à insuffler un véritable changement sans risquer de se tirer une balle dans le pied. Le politique ne précèdera pas l’opinion publique, c’est une erreur que de penser çà. C’est au rôle de chaque citoyen de donner des signes tangibles, au quotidien, de la nécessité de changer. C’est ainsi qu’à terme des politiciens finiront par porter la voix de ces citoyens dans l’arène politique.

Par ailleurs, on pourrait attendre de la presse qu’elle joue un rôle moteur dans la conscientisation des citoyens. En pratique ce n’est pas le cas. Par exemple, je n’ai à ce jour lu aucun article portant sur les enjeux du pic pétrolier dans les médias traditionnels. Idem pour la question de la perte de la biodiversité ou la réforme monétaire. Est-ce dû à la formation des journalistes ?

Au moins en partie. Mais ceci s’explique surtout par la nature du lien entre la presse et ses lecteurs. Alors que le journaliste écrivait jadis à des citoyens pour les informer, le journaliste produit aujourd’hui des articles pour augmenter le « bien-être » du consommateur. L’information est devenue une marchandise comme une autre, le lien commercial entre la presse et ses « clients » est aliénant en ce que « vendre », plutôt qu’informer, conditionne la survie de tout média. Dans ce cas, difficile de ne pas verser dans une relation où la presse se plie au « désir » du client. S’informer réellement nécessite et nécessitera toujours un effort. Le règne de l’instantané fabrique des abrutis en masse, c’est dramatique.

Donc, c’est bien au niveau des consciences et des comportements que chacun doit agir. Le changement ne viendra pas du haut mais du bas. Les réseaux permettent de faire circuler l’information très rapidement. A chacun de faire circuler la BONNE information et de donner l’envie aux autres de s’informer. C’est en faisant l’EFFORT de s’informer correctement qu’on devient citoyen. C’est là un devoir de chacun dans une société démocratique. En effet, à quoi bon donner le droit de vote à quelqu’un qui ne comprend pas pourquoi il vote ? On a les politiciens qu’on mérite.

 

Citoyens, en avant, marchez, marchez !

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :