les idées qui font des petits!

« Free Tibet »?!?

La semaine dernière, j’ai eu l’honneur d’assister à une réunion au Parlement avec des représentants (tibétains) de la cause tibétaine. J’en ai retenu une chose : ils revendiquent l’autonomie et non l’indépendance. Comment départager ces deux concepts ?! C’est un autre débat.  Ensuite, j’ai repensé aux jeux olympiques de Pékin et aux remous diplomatiques provoqués par la visite du Dalaï Lama à la Maison Blanche.

Un premier point intéressant dans la discussion est de savoir pourquoi  les Occidentaux qui de prime abord « n’en ont rien à foutre du Tibet » portent un intérêt soudain pour la cause tibétaine ? La réponse, je l’ai déjà évoquée dans un de mes billets précédents. En négociant l’adhésion de la Chine à l’Organisation mondiale du commerce (OMC), les occidentaux espéraient « noyauter » le régime communiste chinois de l’intérieur. L’idée était qu’en ralliant l’Empire du Milieu aux préceptes d’une économie capitaliste, que la démocratie et le respect des droits fondamentaux suivraient. En quelque sorte, les Occidentaux ont fait le pari que démocratie et capitalisme sont étroitement liés.

Or, c’est la désillusion. On ne peut pas dire que des progrès substantiels en matière de respect des droits fondamentaux aient été enregistrés depuis. Les Occidentaux paniquent : face à l’inexorable montée en puissance du dragon chinois ils se sentent désemparés et menacés. Car « que nous restera t-il » si la Chine devenue première puissance mondiale ne respecte pas les valeurs que nous revendiquons comme universelles ???

Une première observation donc: les Occidentaux ont un intérêt dans la cause tibétaine. Appuyer les revendications tibétaines n’est qu’un moyen d’essayer de faire pression sur la Chine pour qu’elle respecte nos valeurs.

Et tout ceci m’a inspiré une réflexion, courte certes, mais qui à la mérite de recadrer la discussion. Faire pression sur la Chine en se servant du cas tibétain pour encourager le respect des droits fondamentaux est une chose, militer pour l’indépendance du Tibet en est une autre (cf. « Free Tibet »). Les personnes militant en faveur du Tibet libre font preuve d’une méconnaissance de la géopolitique. En effet, la Chine ne lâchera jamais le Tibet car il représente sa réserve en eau la plus importante.

La bataille de l’Or Bleu a commencé.

Publicités

Commentaires sur: "« Free Tibet »?!?" (7)

  1. Je me permets d’ajouter 3 rectifications :
    – « La réponse, je l’ai déjà évoquée dans mes biais précédents. » Merci de corriger cette horrible faute (http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/biais)!
    – La Chine ne fait pas partie des « dragons » asiatiques… (http://fr.wikipedia.org/wiki/Dragon_asiatique)
    – « Les personnes militant en faveur du Tibet libre font preuve d’une méconnaissance de la géopolitique. En effet, la Chine ne lâchera jamais le Tibet car il représente sa réserve en eau la plus importante. » À ma connaissance, ce n’est pas parce que le Tibet a une réserve d’eau importante qu’on ne peut pas militer pour son indépendance, et être ignorant ou expert en géopolotique n’y changera rien. Les Falklands sont aussi importants pour le Royaume-Uni, non? Quid du Golan pour Israël? Il y a aussi des gens qui militent pour ces causes, et ils ne sont pas plus ignorants en géopolitique…

    • Les deux premiers tirets n’apportent rien à la discussion. D’ailleurs, la seconde remarque n’est pas pertinente. Le troisième point est évident.

  2. Les premiers points n’étaient pas censés apporter des éléments nouveaux à la discussion, juste rectifier… Et le deuxième est pertinent, le fait de qualifier la Chine de « Dragon » porte à confusion (même si je me doute bien que tu voulais donner une expression un peu imagée…).
    Enfin, si le 3e point est évident, alors je ne vois pas où mène ta réflexion/conclusion.

    • Les gens sont libres de militer ou pas en faveur du Tibet, bien sûr. Je tenais juste à recadrer les choses: le Tibet libre est un fantasme. J’ai beaucoup de respect pour les gens qui militent pour la cause tibétaine avec conviction (ceux qui sont un minimum renseigné sur le sujet, pas le quidam qui met un t-shirt free Tibet le jour des JO parce que çà fait in).

      Reste que ce n’est pas le point de débat de l’article. Le point clé de l’article c’est de savoir si effectivement ou non le capitalisme suppose la démocratie.

  3. Petit ajout: les Occidentaux sont peut-être un peu moins désintéressés par l’adhésion de la Chine à l’OMC qu’il n’y paraît… s’agit-il uniquement rétablir la démocratie par le marché?

    • non bien sûr. Il y a des perspectives d’investissements et donc de profits plantureux en Chine. Les biens sont fabriqués là-bas mais les bénéfices sont rapatriés dans les État-mères des firmes.

      Mais rentrons dans le débat svpl. Pensez-vous que la Chine va connaître une révolution sociale dans les dix prochaines années ou qu’au contraire un régime autoritaire va réussir à se maintenir?

  4. Sans jouer les prévisions, le régime Chinois repose sur des injustices fondamentales, inscrites au coeur du système, tout comme en Europe. À la différence que, lorsque l’injustice est externalisée, tout comme le fait l’Europe, elle est également internalisée. Donc, injustices à double niveau en Chine. Selon moi, un tel régime est intenable politiquement.

    S’il tient donc en place, c’est grâce à son succès économique et à l’hégémonie de son modèle culturel. Retire la croissance à deux chiffres, et donc une redistribution suffisamment large des revenus (quoique pas assez), le système politique est largement déstabilisé. L’identité culturelle pourra-t-elle faire barrage? Rien n’est moins sûr, dans la mesure où un exode urbain important s’est produit et où des dynamiques d’acculturation très fortes sont à l’oeuvre.

    Bref, à terme, je dirais bien que le régime chinois, autoritaire, sera mis en difficulté de manière croissante, et déstabilisé au fur et à mesure des crises. Comme tout régime autoritaire, il se repliera sur lui-même et accentuera la répression des oppositions, avant de chuter. La question est: qu’est-ce qui émergera ensuite? Je doute qu’une révolution sociale s’opère en douce, et que la démocratie s’installe pacifiquement, car lorsque le régime sera en difficulté, le contexte sera forcément tendu et difficile…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :